mercredi 25 mars 2015

Manger le monde

Coucou les Coucous!
C'est enfin le début d'une nouvelle saison... Selon le calendrier ! Et avec le printemps (tant attendu), arrive Manger le Monde, une réjouissante émission de cuisine qui parcourt la planète afin de vous donner des bonnes idées pour vos soupers de famille, et pour agrémenter vos déplacements en pays étranges.
Par exemple ?
Vous vous demandez combien de kilos doit peser le serpent, servi en repas principal, pour une tablée de huit personnes ? Ou, vous êtes à Hanoi, et vous voulez manger du « junk food », mais par malheur, il n'y a pas ici de McClown ou de Poulet Frit Kayoutchouté ! Quelles sont vos alternatives et où trouver de du « manger brun pas bon vietnamien » ?
Toutes ces deux grandes questions, et bien d'autres inutiles encore, auxquelles l'équipe de Manger le Monde tentera de répondre, durant les 13 prochaines semaines. Pourquoi ? Parce que Manger le Monde est une émission distrayante qui vous veut du bien, et pendant trente minutes, vous serez entre bonnes mains. Vous pourrez mettre votre cerveau à « OFF », et décider ensuite de le rallumer, ou non ! Car pour une détente plus en profondeur, et pour un bonheur sans cesse renouvelé, nous vous conseillons, chaque mercredi, de regarder l'émission deux fois d'affilée. Puis, d'appeler un de vos proches, avec qui vous avez peut-être perdu le contact, et lui dire que vous pensez à lui, ou à elle, et que la vie est belle ; ou simplement, à la fin de l'émission, de vous pencher vers votre amoureux et de lui dire doucement combien la vie est précieuse en sa présence, et combien chaque moment est important.
Vous pensez que je blague ?
Pas du tout !
C'est l'émission de télé la plus « tendre » de toute ma carrière ! C'est drôle, c'est fin, et c'est d'une simplicité extraordinaire. C'est comme...juste doux. Ça donne envie d'être quelque part avec quelqu'un, et de partager un repas. Ou un rien qu'un beau moment.
Filmée par Arnaud, Marc et Jean, que vous avez rencontrés dans LVDMB (parce qu'on l'a tournée en même temps), l'émission Manger le Monde illustre le côté humain d'un tournage en pays étranger avec des gens adorables. En ce sens, c'est une réussite, parce que le concept n'était qu'un prétexte pour entrer chez les gens, et se faire inviter dans des « partys de cuisine » !
Et durant toute la saison, on ne vous cache rien. Je crois qu'en fait, l'émission est tellement transparente qu'on a toujours un peu l'impression d'être en coulisses, et d'assister à un “making of” : comme si une caméra avait filmé à son insu une équipe de télévision qui essaye très fort de présenter un show de cuisine, sauf que l'animateur est nul, et le contenu est parfois... désemparant !
Par exemple, quand on sort des grandes villes et qu'on se retrouve dans un village Khmer où par tradition on mange le (seul) légume qui est disponible au marché ce jour-là, cuit dans une tige de bambou, ça peut parfois donner une recette du type:

-Couper la courgette en morceaux.
-Remplir le bambou avec les morceaux de courgette.
-Placer le bambou dans le feu.
-Faites 22 minutes de télé avec ça.

Et vous savez quoi ? On y est arrivé, chaque fois, en déconnant un maximum sur le terrain puis, en post-production, grâce à la magie du montage...
Je vous en reparle la semaine prochaine !
Ciao les Coucous, à ce soir,
Bruno xxxx

MANGER LE MONDE

Épisode 1. Mercredi, 25 mars, 18h30
Dans cet épisode, Bruno Blanchet dépose ses valises à Hanoï, la capitale du Vietnam. Il fait la rencontre de Tung, avec qui il déguste différents plats et desserts de la place et plonge dans l’univers exotique de la cuisine de rue. Il apprend également à cuisiner des nems ainsi qu’une soupe pour le moins exotique ; la soupe de serpent !